Élection 2013 et les familles urbaines

Hotel de ville de Montréal - Qui sera le prochain maire

La joyeuse famille urbaine a décidé de s'impliquer dans la présente campagne électorale municipale pour évaluer les politiques familiales des principaux candidats. En regardant le débat des chefs mercredi dernier, j'ai constaté, avec satisfaction, que l'exode des familles montréalaises était un des enjeux importants de la campagne. J'ai évalué les candidats sur leur politique pour les familles urbaines selon les trois critères ci-dessous qui permettent d'avoir une idée de la volonté politique des candidats sur cet aspect.

Critère 1 : Le candidat reconnaît qu'il y a un déséquilibre démographique à Montréal.: De nombreuses familles montréalaises quittent l'ile par dépit. L'offre de logement ou de maisons n'est pas suffisante pour retenir les familles qui veulent élever leur enfant en ville. Ceci a des répercussions évidentes sur l'équilibre financier et démographique futur de la ville .

Richard Bergeron : OUI :

Marcel Coté: OUI :

Denis Coderre: Peut-etre

Mélanie Joly: OUI

Critère 2 : Le candidat veut créer des logements adaptés pour les familles. Plusieurs promoteurs immobiliers décident par facilité de produire des logements de petites dimensions et, quand il construisent des logements plus vastes, ceux-ci ne sont pas adaptés aux familles. Plusieurs candidats proposent de forcer les promoteurs immobiliers à dédier une partie de leurs logements aux familles.

Richard Bergeron : OUI :

Marcel Coté: OUI :

Denis Coderre: OUI

Mélanie Joly: OUI

Critère 3 : Le candidat veut intégrer des familles dans des quartiers de haute densité. L'avantage, pour les familles, de rester dans de tels quartiers est principalement la proximité des services et la possibilité de se passer dune 'automobile.  C'est donc un quartier vert, moins poluant et qui réduit notre dépendance au pétrole.  Il faut toutefois que ces quartiers soient bien pourvus en parcs, écoles et services municipaux.

Richard Bergeron : OUI

Marcel Coté: NON

Denis Coderre: NON

Mélanie Joly: NON

 

La notation des candidats :

Richard Bergeron (3/3) : Construire une politique familiale forte fait partie de ses priorités depuis ses débuts en politique. Il est le seul à avoir un plan pour développer de nouveaux quartiers denses qui intègrent les familles (l’entrée maritime et l'ancien site de Blue Bonnets). Le but étant de créer des quartiers équilibrés avec des logements et propriétés abordables pour les familles.

Mélanie Joly (2/3): A laissé entendre qu’elle voudrait construire des logements dans des quartiers propices aux familles (pas de précision sur ce point) dans le but de résoudre le problème d'exode des familles.

Marcel Coté (2/3): Il promet d'agir pour augmenter l'offre des logements et condo de 3 chambres pour les familles, mais ne semble pas avoir de stratégie précise. J'ai par contre bien aimé son idée de réserver le rez-de-chaussée des projets immobiliers pour les familles.

Denis Coderre (1.5/3): Le site Web de l'équipe de Denis Codère reconnais le problème, mais ceci semble improvisé car cette information a été ajoutée après le débat de Radio-Canada (Il a nié le problème en onde).  Il veut bonifier le programme d'accession à la propriété et inclure les unifamiliales. Sa vision du quartier familial en est une de faible densité.  

Bonnes élections

 

 

Ajouter un commentaire